12 images qui montrent comment la culture des Premières Nations du Canada est préservée


Au cours des trois jours du Festival culturel autochtone à Victoria, au Canada, j'ai été témoin de la grande fierté des aînés alors qu'ils regardaient leurs enfants et petits-enfants danser, jouer du tambour et chanter, célébrer et préserver leur riche culture.

Nous étions un mélange d'Autochtones, certains portant des insignes colorés, et de non-Autochtones qui comprenaient des maires locaux, des chefs d'entreprise et moi-même. Nous avons pagayé en synchronisation avec le territoire traditionnel partagé des nations Songheees et Esquimalt pour demander la permission de débarquer, un protocole séculaire. C'était une journée historique, car cela n'avait jamais été fait auparavant dans l'histoire de Victoria.

Le chef Ron Sam de la Première Nation de Songhees nous a accueillis à terre et a déclaré l'importance de la cérémonie de canotage lorsqu'il a dit:

«Vous savez, je pense que c’est important, la reconnaissance, quand nous sommes tous en canoë, tirant dans la même direction. Vous savez, je pense que c’est ce que nous voulons accomplir au quotidien. »

1

Cette sculpture se dresse sur un poteau à Songhees Point. Il illustre l'importance des enfants et l'esprit de ce site sacré pour la Première nation Songhees. Cette zone est également connue sous le nom de Pallatsis, qui signifie «lieu du berceau» en langue lekwungen. Lorsque les enfants ont pu marcher seuls, les parents ont installé leur berceau au bord de l'eau pour leur assurer une longue vie. C’était le site de lancement de 3 canots qui ont participé à la cérémonie d’accueil des pirogues et au protocole traditionnel d’approche d’un territoire des Premières Nations et de demande de débarquer. On voit un jeune garçon marchant derrière ce poteau pour rejoindre son père (non illustré) avant de partir en canoë pour la cérémonie et d'ouvrir le Festival culturel autochtone 2015 à Victoria, en Colombie-Britannique.

2

George Taylor, maître de cérémonie du Festival culturel autochtone et directeur de Le-La-La Dancers of Kwakwaka’wakw First Nation chante et tambourine alors qu’il dirige une procession de 3 canots à travers le port intérieur de Victoria lors de la cérémonie de canotage. Matthew Everson, 10 ans, vu à côté de George portant une couverture et un masque de cérémonie, participe à cette cérémonie historique.

3

Le chef Ron Sam, de la Première nation Songhees, regarde un jeune danseur de la nation Songhees saluer les canoës, puis a interprété une chanson de pagaie pour nous souhaiter la bienvenue à terre.

4

Un jeune batteur de la Première nation d'Esquimalt se joint à son grand-père (sans photo) sur scène lors du 2e Festival culturel autochtone annuel à Victoria, en Colombie-Britannique.

5

Lason Taylor se produit en tant que jeune grizzli au Festival culturel autochtone de Victoria, en Colombie-Britannique. Lason est membre de la 3e génération de la compagnie de danse des Premières Nations Le-La-La Dancers. Les danseurs de Le-La-La sont de la Première Nation Kwakwaka'wakh dans le nord de l'île de Vancouver. Ils partagent leur culture et leurs traditions à travers le chant et la danse sous la direction de George Me'las Taylor localement et dans le monde depuis 27 ans. C'était une joie de regarder leur performance et de voir la fierté du grand-père de Lason, George, alors qu'il le regardait danser. Le passage d'histoires de génération en génération est la façon dont leur riche culture a survécu et continuera de survivre. Des événements comme celui-ci sont importants pour que nous puissions découvrir et célébrer d'autres cultures dans nos pays et dans les lieux que nous visitons lors de nos voyages.

6

Un batteur se tient à côté de l'aîné Ray Qwulshemut Peter, directeur du groupe Tzinquaw Dancers de la Première nation Cowichan, alors qu'ils chantent et tambourinent au Festival culturel autochtone. Ce groupe a présenté des chants et des danses qui leur ont été enseignés par leurs aînés. Ils ont partagé une chanson qui leur était sacrée et ont demandé que personne n'enregistre ou ne photographie la performance. C'était un honneur de l'entendre. Plusieurs des anciens qui dirigent des groupes de danse se sont retirés et ont demandé à la jeune génération de chanter et de tambouriner leurs chansons. George Taylor a parlé de l'importance de «passer le pilon» et d'enseigner aux enfants et aux jeunes afin que leurs traditions, chants, danses et histoires puissent se perpétuer.

7

Un jeune garçon joue avec les Tzinquaw Dancers de la Première nation Cowichan au 2e Festival culturel autochtone annuel à Victoria, en Colombie-Britannique. Les enfants apprennent leurs chants, danses et histoires traditionnels et participent à des cérémonies et festivals dès leur plus jeune âge.

8

Amber Wells partage son histoire à travers une danse du cerceau. Le père d’Amber, Alex Wells, est un danseur de cerceau triple champion du monde et a enseigné à Amber les bases de cette danse à laquelle elle a ajouté ses propres éléments.

9

Matthew Everson sur scène lors du 2e Festival culturel autochtone annuel à Victoria, en Colombie-Britannique. Matthew est un danseur de 2e génération de la Compagnie de danse de la Première Nation Le-La-La Dancers et fils du danseur et artiste Andy Everson.

10

Kelly Robinson des Premières Nations Nuu-chah-nulth et Nuxalk affiche un masque de corbeau qu'il a sculpté dans du cèdre jaune. Kelly a partagé que son animal préféré à sculpter est le corbeau car il apporte la lumière, il apporte la lumière au monde. Kelly vient d'une famille de sculpteurs car ses oncles et grands-pères travaillent également avec cet art. Ce masque est utilisé pour les danses ou les cérémonies comme le potlatch.

11

Le jeune Michael Sheena de la Première nation de Pauquachin montre un tambour qu'il a fabriqué à partir de morceaux de peau de cerf. Il a appris à fabriquer des hochets et des tambours de son grand-père, Virgil Bob. Virgil a partagé le processus d'un mois de préparation d'une peau, comme la mise de la fourrure dans une solution spéciale et le grattage de la fourrure. Michael vient d’une famille d’artistes puisque les sœurs de son grand-père, Alva et Iona sont tisserandes et créatrices de bijoux. Michael était avec ses tantes et son grand-père dans la cabine. J'ai appris que Michael et Virgil utilisent également des peaux d'élan et d'ours pour leurs instruments.

12

Jason, Lason et George Me’las Taylor, 3 générations de la compagnie de danse des Premières Nations Le-La-La Dancers. Les danseurs de Le-La-La sont de la Première Nation Kwakwaka'wakh dans le nord de l'île de Vancouver.

[Remarque: Andrea était une invitée de Tourism Victoria.]


Voir la vidéo: Droits de la nature et protection des droits humains - 12 Janvier 2021


Article Précédent

10 voyageurs doutent que vous ne devriez pas perdre votre temps à vous inquiéter

Article Suivant

Les milléniaux se font arnaquer sur le loyer et les prêts étudiants. Voici pourquoi nous devrions nous libérer.